إعلان

4ème édition de l’International Audit Meeting 2020 sous le thème : « Audit, Contrôle interne et management des risques à l’ère du digital : Quelles leçons pour les collectivités territoriales ? »

Le Groupe de Recherche Gouvernance Territoriale et Développement Durable (GT2D) de la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales de Tanger – Université Abdelmalek Essaâdi –a organisé le samedi 07 mars 2020 au sein du Conseil Régional Tanger –Tétouan – Al Hoceima dans le cadre du projet de recherche Ibn Khaldoun d’appui à la recherche dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales, la quatrième édition de l’International Audit Meeting sur le thème « Audit, Contrôle interne et management des risques à l’ère du digital : Quelles leçons pour les collectivités territoriales ? »

إعلان

Désireuse d’impulser et d’accompagner le changement, la quatrième édition de l’Audit Meeting se propose de mieux comprendre l’impact du digital sur la gouvernance, l’audit, le contrôle interne et le management des risques des organisations, avec un focus sur les collectivités territoriales. Une telle compréhension est censée définir le trend des années à venir et d’en réunir les conditions de réussite.

Pour ce faire, des experts ont été invités en vue d’échanger avec une grande passion leurs expériences. Ils se sont réunis autour de deux panels. Le premier a été dédié à la gouvernance et l’audit public à l’ère du digital ; le deuxième a traité de l’audit et du management des risques à l’ère du digital.

إعلان

Les différents éclairages et témoignages apportés par les professionnels ont ravivé la flamme des jeunes chercheurs présents, les poussant ainsi à opérer un aller – retour entre les schémas théoriques et les observations pratiques.

Le premier Panel, intitulé « Gouvernance et audit public à l’ère du digital » a été modéré par le Pr. Mostafa ABAKOUY et le Pr. Hassane BOUJETTOU. Il a été animé par cinq intervenants :
Salah Eddine MECHKOURI « La digitalisation des Collectivités territoriales : des projets en évolution continue » est Chef de service de la coordination, chargé des applications de gestion des collectivités territoriales, à la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL). Dans son intervention, il a mis l’accent sur la dématérialisation des services, de la création du portail national des collectivités territoriales et de la digitalisation du parcours des citoyens. Il a abordé aussi le système de gestion ‘Smart city’ qui est un schéma directeur de la transformation des collectivités territoriales et le système d’information géographique qui traite la disparité territoriale et qui est réalisé en convention avec l’INDH.
Mohamed EDDOUKALI : « Management public et digitalisation », expert-comptable, Consultant Senior Secteur Public. Il a exposé un aperçu historique de la digitalisation dans les services publics précisant que le projet « GIDE » est considéré comme le premier projet de digitalisation. Il a présenté ensuite les objectifs de la digitalisation et a mis l’accent sur la digitalisation de la déclaration de la TVA, de l’IR et de l’IS. Il a également évoqué la digitalisation de la sécurité routière, et le projet « Mahakim » qui permet le suivi digital des procès.
M. Zouhair YAFTAH : « La digitalisation des formalités douanières ; Quelles évolutions ? » M. Yaftah est responsable de la logistique et du système d´information à la Douane. Il a évoqué la mission fiscale, économique et sécuritaire de l’administration des douanes. Ceci, tout en schématisant la présence territoriale de l’administration de douane. Il a présenté par la suite l’histoire de l’évolution numérique de la digitalisation douanière en précisant que le système « BADR » a permis l’anticipation, la modification, la traçabilité et la fiabilisation des informations. Ce système a permis la dématérialisation de tout le circuit de dédouanement avec des systèmes d’alerte pour un contrôle automatique digital.
M. Adil ALLACH : « Les perspectives de la dématérialisation dans l’acte d’investir » est responsable du centre Régional d’investissement TTA. Il a stipulé que la digitalisation des services est devenue possible suite à l’apparition des moyens technologiques favorables, ceci car les processus existaient et il suffisait de les digitaliser. Dans ce cadre, il a présenté les caractéristiques de la plateforme digitale CRI-Invest, tout en signalant que la transformation juridique a accéléré de sa part cette transformation digitale.
Najoua AKNINE : « La digitalisation et l’expérience des communes : cas de la commune de Fès et de Tanger » chef de service des études et de planification de la Commune Urbaine de Tanger. Elle a souligné que la digitalisation n’est pas un enjeu spécifique aux entreprises publiques seulement. Les communes sont également concernées par ce chantier qui vise l’amélioration de leurs relations avec les citoyens et les entreprises par la création des plateformes délivrant des services aux citoyens. Elle a partagé avec l’auditoire l’expérience de la commune de Tanger qui a réussi la digitalisation de sa structure.
Le deuxième Panel intitulé « Audit et Management des Risques à l’ère du digital : Retours d’expériences » a été modéré par le Pr. Mostafa ABAKOUY et le Pr. Hassane BOUJETTOU. Il a été animé par sept intervenants dont deux interventions vidéo à distance.
M. Abdelali DLAJ & Sohaib ZENDAL : « Gestion du risque routier à travers le management du territoire » ont commencé leur présentation par un état des lieux du contrôle automatisé en passant à l’explication du processus de traitement des infractions de la prise des photos lors de l’excès de vitesse jusqu’au paiement. M. Sohaib ZENDAL a souligné quatre facteurs majeurs de réussite du contrôle automatisé, à savoir le choix des équipements robustes, avoir un système de traitement fiable interfacé avec d’autres systèmes fiables, la maintenance efficace et une meilleure coordination et collaboration avec les services territoriaux.
M. Ali OURIACH : « Transformation digitale » du métier de l’expert-comptable » Directeur général de WinBooks Maroc a exposé une réflexion sur les métiers d’audit de demain dans une ère de technologie avancée. Il a rappelé que l’expert-comptable future devient de plus en plus un conseiller (TVA, taxes, subventions,…), un spécialiste qui analyse l’information que le robot ne peut pas appliquer. Il a rajouté également que l’expert-comptable aujourd’hui devient un partenaire à forte valeur ajoutée pour l’entreprise en lui faisant gagner du temps et assurer avec efficacité son back office (comptabilité, fiscalité, juridique, administratif..).
Mohamed MAGHAZI : « La bonne gouvernance portuaire à l’ère du digital : la mue de l’audit en question » Commandant du PORT TANGER VILLE et Directeur des opérations s’est penché sur la réussite de la digitalisation qui engendre des risques pour toute organisation qu’elle soit publique ou privée. Pour lui, certes il y a des contraintes de gestion ce qui amène tout organisme à chercher des solutions pour la mettre en œuvre, mais le recours à la digitalisation et l’adaptation des capacités de production permet à l’autorité portuaire de gérer le trafic maritime en toute sécurité.
Hassan CHIDOUD: «Du contrôle à la certification : l’histoire de l’audit vers la digitalisation» Responsable Développement Région Nord, Lead Auditor ISO 9001 chez BUREAU VERITAS a exposé les étapes que l’audit a connues durant le temps. Il a rajouté que toutes ces étapes ont été accompagnées par l’évolution technologique du 20ème siècle dans une course de l’automatisation, l’analyse des données et la digitalisation, une dimension opportuniste pour un concept d’assurance primordial dans le système mondial.
Monomita NANDY et Suman LODH « Implication of Technology in forensic Accounting » ont mené une réflexion sur l´émergence des TIC et leurs impacts sur l´apparition des activités frauduleuses dans la Juricomptablité. Ils ont également exprimé qu´il existe deux mécanismes de détection des fraudes : l´audit financier et l´audit de fraude (AIPAD : American Institut of Certified Public Accountants) et ont partagé le résultat d´une enquête (40 entretiens) menée auprès des experts comptables, dont les résultats ont révélé que ces derniers doivent améliorer leurs connaissances et leurs compétences en matière de systèmes comptables informatisés afin de pouvoir planifier, diriger, superviser et examiner le travail effectué.
Samir ACHIRA: «La transformation des entreprises à l´ère du digital : l´expérience française» Ce responsable a présenté un retour d´expérience sur le processus de transformation ou de digitalisation des organisations tout en mettant l´accent sur les plateformes à mettre en œuvre pour une organisation digitale telles que Business Intelligence, Big data, Cloud, etc. L´intervenant a également exposé une comparaison entre deux sociétés spécialistes dans le domaine de l´hôtellerie, à savoir Accor Hôtel Group vs La société Booking.
A l’issue des prestations des experts en audit public et des collectivités territoriales, et suite au Forum Aux Questions, on a souligné l’enseignement phare selon lequel la digitalisation de l’audit des administrations publiques et des collectivités territoriales est un impératif que nul ne peut ignorer. Cependant, des conditions doivent être réunies pour réussir une telle transformation digitale. En effet :
 Au même titre que l’on opère une transformation digitale, on appelle de ses vœux à assurer une transformation des mentalités et à ne plus faire de la rigidité une valeur ;
 Il est urgent d’instaurer un climat de confiance entre l’administration publique et les collectivités territoriales d’une part, et les usagers de leurs services, d’autre part ;
 Les universités et les différents établissements de formation sont invités à organiser des cursus débouchant sur des profils à même de relever le défi de la transformation digitale ;
 Le pari de la digitalisation de l’administration publique et des collectivités territoriales ne peut être gagné sans concertation suffisante entre les différentes parties prenantes, laquelle concertation est un gage d’une approche gagnant – gagnant.
La rencontre s’est terminée par une lecture du communiqué de clôture par le Pr. Fadoua LAGHZAOUI, coordinatrice de l’INTERNATIONAL AUDIT MEETING et M. Abderrahman SADDIKI, directeur du groupe de recherche en Gouvernance Territoriale et Développement Durable, en attribuant des trophées souvenirs aux intervenants et en remerciant les organisateurs et l’assistance de l’intérêt qu’ils ont porté à cette manifestation, tout en leur fixant rendez-vous pour les prochaines éditions.

إعلان

قد يعجبك ايضا
جار التحميل...